Construction de la tour à pomme de terre

image

C’est un début. L’idée était de faire une tour avec des étages encastrables. Il reste encore des solutions à trouver, notamment pour le fond. En effet, j’aimerais bien y mettre une réserve d’eau, remplie de pouzzolane et alimenter par une tube. Pour l’instant, je n’ai pas le contenant… J’ai prévu 5 étages. Le premier étage, qui fait office de prototype, comporte beaucoup de défaut que je dois corriger de suite. En effet, les plants de pomme de terre attendent déjà !!! ;-)

Semis de mangue

Une graine grosse comme ça ne pouvait pas aller au compost. À la poubelle alors? Encore plus de déchets! Il ne restait donc plus qu’une solution : faire pousser la graine en question.

Après un petit tour sur Internet, voici la méthode choisie :
- ouvrir la graine avec précaution pour en retirer l’amande
- déposer l’amande à plat, enterrée à 4 cm environ.

Voici quelques images de l’opération :

image

La graine de mangue au départ.

image

L’amande après avoir ouvert la graine (en fait, la graine s’ouvre comme une huitre, mais il ne faut pas abimer l’amande ! ).

image

L’amande posée à plat dans une terre riche en compost (et en vers de terre ! ).

image

Il faut de la chaleur (apportée par le soleil et le chauffage par le sol) et de l’humidité. La mini-serre amplifie les deux. Les feuilles mortes retiennent l’humidité.

Récolte dans 3 à 6 ans ;-)

Semis

Aujourd’hui, j’ai réalisé divers semis et plantations :

  1. j’ai semé des épinards et des radis au même endroit (d’ailleurs, les graines se ressemblent).
  2. j’ai planté 10 têtes d’ail près des carottes.
  3. j’ai déterré la menthe qui était dans une jardinière et qui allait étouffer les autres habitants de cette jardinière : persil et ciboulette. Au passage, j’ai coupé 2 grosses racines du persil. Ouille!
  4. j’ai replanté une partie de la menthe dans un petit pot en terre. J’ai du y mettre une dizaine de racines les unes sur les autres en laissant dépasser les feuilles.
  5. le reste de la menthe a été découpé en petites longueur et enterré dans un bac de la commune, sous un tas de feuilles. Quelques vers de terre et un dose d’engrais, on verra bien.

 

Les poivrons murissent

image

J’ai cru que mes poivrons étaient soit atteints d’une maladie, soit en fin de vie. Mais non, il faut bien se rappeler que les poivrons verts sont des poivrons qui ne sont pas murs. Et maintenant, ils rougissent et donc ils sont bientôt murs!

Remarque : le petit poivron est celui qui a poussé en premier (loin devant les autres). Mais il semble que le fait qu’il partage son pot avec 2 autres poivrons est stoppé la croissance du fruit. Conclusion : il faut un certain volume/espace pour que le poivron se développe.

image

image